Un programme 2023 bien rempli pour Canada Ocean Racing

CPS-23-2-CanadaOceanRacing-400.jpg

24 janvier, 2023

Scott Shawyer et Alan Roberts étudient à bord de COR

Le départ de la neuvième édition de la RORC Transatlantic Race a été donné le 8 janvier. Le 10 janvier, Canada Ocean Racing occupait la troisième place de cette transat en double sur IMOCA 60 dans la division IRC Super Zero. Et l’équipe canadienne a obtenu la 6e place au final en franchissant la ligne d’arrivée le 18 janvier à l’île de la Grenade.

Le trajet de cette course qui regroupait 16 concurrents avait comme point de départ Lanzarote, aux Canaries. Les concurrents ont d’abord filé à travers les îles des Canaries, réputées pour leurs grandes zones d’accélération et leurs fortes vagues, avant de traverser l’océan Atlantique pour une arrivée prévue au large de Quarantine Point sur la côte est de l’île antillaise de la Grenade.

Dans les premiers jours de course, le skipper Scott Shawyer a parlé de la vie à bord alors que Canada Ocean Racing entrait dans l’océan Atlantique. « Nous avons 24 nœuds de vent et 20 nœuds de vitesse bateau », commente Shawyer. « Il y a eu  quelques problèmes hier soir lorsque le pilote automatique ne s’est pas ajusté et nous n’avons pas été assez rapides pour choquer les écoutes. Donc, nous gardons un œil attentif; ce n’est certainement pas une période de repos. C’est agréable de voir le soleil se lever en ce troisième jour, car il fait beau et les choses semblent beaucoup moins effrayantes. Une fois Alan réveillé, nous allons apporter quelques modifications au pilote automatique pour qu’il se comporte un peu mieux ! »

Un programme bien rempli

En 2023, l’équipe IMOCA Canada Ocean Racing dit vouloir passer du mode start-up au mode compétition. Son programme de courses et d’entraînements comprend trois traversées transatlantiques, plus de 25 000 milles nautiques et quatre courses au large très compétitives.

Après sa création et son lancement en 2022, l’équipe Canada Ocean Racing a connu une première année réussie. Avec son président et skipper, Scott Shawyer, et leur mentor Alex Thomson, l’équipe a mis au point un nouveau bateau, le mettant à un niveau compétitif, construit une base de fans et développé le début de leur offre commerciale.

CPS2-January-Pic-6b.jpg

Après des essais en mer au Royaume-Uni, l’équipe a entrepris une course d’entraînement en Atlantique Nord, mettant ainsi le cap sur le Canada. Puis, avec cinq escales dans autant de grandes villes, ils ont organisé un programme de séances médiatiques et ont accueilli plus de 1 000 visiteurs sur le bateau. La tournée a été un grand succès et une plate-forme remarquable pour ce début de campagne alors qu’ils se préparaient à se lancer sur la scène internationale de la voile hauturière en 2023.

Scott Shawyer, credit photo Mark Lloyd

« En 2023, nous avons une année très chargée avec quatre courses clés, y compris un mix d’événements en double et en équipage complet. Pousser le bateau en équipage au complet, c’est bien pour le développement de la performance, mais les courses en double sont pour moi les plus grandes étapes de mon parcours vers le Vendée Globe en 2028 », explique Shawyer.

CPS2-January-Pic-6c.jpg

Départ du dimanche 8 janvier

Alors que la nouvelle année arrivait, Scott et l’équipe se sont donc retrouvés à Lanzarote, dans les îles Canaries, pour être de la transatlantique du Royal Ocean Racing Club, une course de 3000 milles pour laquelle Scott fait équipe avec Alan Roberts comme co-skipper, une tête d’affiche de la classe Figaro et un marin d’origine britannique avec une riche expérience à apporter à cette course.

Un événement médiatique à Toronto. Photo : R Mardens

Après la traversée de l’Atlantique, l’équipe repassera en équipage complet pour la Royal Ocean Racing Club Caribbean 600 Race, le 20 février, depuis Antigua. Une course de sprint offshore de 600 milles autour de onze îles des Caraïbes, qui verra l’équipe canadienne s’aligner contre certaines des équipes offshore professionnelles et non professionnelles les plus compétitives du domaine.

Scott entreprendra ensuite une simulation de transatlantique en solo vers le Royaume-Uni. Accompagné d’un membre d’équipage pour des raisons de sécurité, ce sera son  entraînement le plus extrême à ce jour. Soutenu à distance par Alex Thomson, il s’agira d’une opportunité d’apprentissage exceptionnelle pour Scott.

CPS2-January-Pic-6d.jpg

Après la mise à niveau technique de l’été à venir, la prochaine course du calendrier est la 50e  édition de la Rolex Fastnet Race. La course en double de 695 milles, dont le  départ est donné sur le site du Royal Yacht Squadron dans le Solent, verra la classe IMOCA affronter la mer d’Irlande avant de contourner l’emblématique Fastnet Rock pour rentrer à Cherbourg, en France. Considérée comme un pré-entraînement pour la Transat Jacques Vabre, quelques mois plus tard, cette course est essentielle pour s’assurer que les améliorations apportées pendant l’été sont en place et prêtes pour cette Transatlantique de 5800 milles.

Canada Ocean Racing. Crédit photo Mark Lloyd

La Transat Jacques Vabre, sera la troisième traversée de l’Atlantique en 2023 et la course la plus difficile du calendrier. Avec une flotte attendue de plus de 20 autres IMOCA, la compétition sera expérimentée et féroce, avec un parcours qui emmènera les marins le long des côtes du Brésil et remontera jusqu’à la Martinique.

Marin, aventurier et athlète de longue date, la passion pour la voile de Scott Shawyer a commencé quand il avait huit ans sur les eaux de la baie Georgienne. Des dériveurs du  chalet familial, il est passé aux catamarans, puis aux courses sur quillards dont un bateau de sport Antrim 27. La voile en solitaire et en équipage réduit est devenue la nouvelle passion de Scott et bien qu’il reconnaisse pleinement son statut de d’«amateur», il se concentre sur l’achèvement d’un programme de formation approfondi, avec le soutien d’Alex Thomson, marin célèbre s’il en est, amenant avec lui ses fans pour le voyage alors qu’il entre dans le monde de la voile hauturière professionnelle.

CPS2-January-Pic-6e.jpg

Canada Ocean Racing

Calendrier 2023

  • 8 janvier – Royal Ocean Racing Club Transatlantic Race, Lanzarote – Grenade.
  • 20 février – Royal Ocean Racing Club Caribbean 600 Race, Antigua
  • 29 juillet – 50e édition de la Rolex Fastnet, Cowes, Royaume-Uni – Cherbourg, France
  • 29 octobre – Transat Jacques Vabre, La Havre, France – Martinique

Voir aussi https://sailracehq.com/results et https://www.canadaoceanracing.com/fr/solid-start-to-2023-canada-ocean-racing-finish-the-royal-ocean-racing-club-transatlantic-race/

Scott Shawyer à la barre

Scott Shawyer et Aslan Roberts à leur arrivée à Grenade

CPS2-January-Pic-6f.jpg


Neptunus 650F Review

Neptunus 650F 400

By Andy Adams

Over the years Canadian Yachting has had the pleasure of doing several boat review articles on new Neptunus models and we are familiar with the qualities that Neptunus is famous for. They have all been exceptional yachts, but this is the one I would most want to own myself. It’s a personal choice and a matter of taste as to whether you would prefer to have a sedan express model or a flybridge but in my opinion, the flybridge layout offers some wonderful attributes.

We met with Neptunus Managing Director Jan Willem De Jong this past fall to take the new Neptunus 650F out in Lake Ontario. 

Read More


Destinations

The Other Virgin Islands

Sunset off St John

By Mark Stevens

I was first seduced by the United States Virgin Islands during a ferry ride from St. Thomas to Tortola to begin one of our earliest British Virgin Islands charters nearly twenty years ago.

A perfect sunset off St. John with St. Thomas views for backdrop.

Clearing Pillsbury Sound, surrounded by voluptuous emerald mountains as the ferry sliced through royal blue waters, I was struck by the unspoiled ambiance of St. John, the island gliding past our starboard beam and the irresistible charm of a village called Cruz Bay visible from our quarter stern.

Read More