5 juillet, 2022

CPS-22-12-CanadaSailGP1-400.jpg

L'équipe Canada SailGP dirigée par Phil Robertson passe devant les spectateurs sur le Navy Pier de Chicago.

Crédit : Bob Martin pour SailGP

Il leur fallait prouver que leur remarquable podium à l'événement Bermuda SailGP - le premier événement du Canada dans la classe - n'était pas un hasard. Et l’équipe canadienne a pris deux balles et a terminé 2e au classement général lors de l'événement Sail GP du week-end du 18 juin à Chicago.

C'était une affaire différente de leur première sortie, avec cette fois des vents plus légers des Grands Lacs sur le tronçon Chicago du lac Michigan. Ce sont probablement ces vents légers qui ont empêché le Canada de prendre la première place au classement général; le bateau australien a pu faire planer son F50 beaucoup plus facilement et a donc eu un avantage de vitesse dans la course de la Grande Finale. Les bateaux et leur grand-voile de 29 mètres sont identiques, mais les Australiens de Tom Slingsby ont eu deux saisons complètes pour apprendre la gestion du vol alors que ce n'était que la deuxième épreuve du Canada.

CPS-22-12-CanadaSailGP2-400.jpg

Fred Pye, fondateur de l'équipe Canada SailGP, et les amis et la famille de l'équipe Canada SailGP célèbrent à bord d'un bateau d'accueil le jour de la course 1. Crédit : Katelyn Mulcahy pour SailGP

Pourtant, une 2e place est assez impressionnante, surtout pour des « verts ». Le savoir-faire et la vitesse montrés par les Canadiens ont fait parler d'eux à la télévision. Les courses du dimanche ont débuté à l'heure mais au début de la course 4, l'équipe canadienne est sortie des limites et a donc été la dernière à franchir la ligne de départ. Ils ont persévéré et, à la grande admiration de l'équipe de télévision, se sont frayé un chemin à travers la flotte pour terminer deuxième sur le parcours raccourci. Puis dans la course 5, Robertson a offert une autre classe de maître en matière de départ et l'équipage a navigué pour prendre une autre deuxième place.

CPS-22-12-CanadaSailGP3-400.jpg

Le F50 du Canada devant Chicago le week-end. Crédit : Jon Buckle pour SailGP

Avec 45 points, l'équipe canadienne a terminé en tête de la flotte pour se qualifier pour la finale contre l'équipe australienne et l'équipe GBR de Sir Ben Ainslie. Les vainqueurs de la saison 2 et des Bermudes SailGP étaient sortis en flèche dès le départ, mais le Canada était sur leurs talons tout au long de la course, terminant à seulement 19 secondes des Australiens pour prendre la deuxième place de l'événement et passer à la deuxième de la saison.

« Nous avons navigué bien au-delà de nos attentes. Je pense que nous avons constitué une bonne équipe. Une équipe formidable qui a soif d'apprendre. Chaque jour où nous courons est un nouveau jour pour nous, comme aujourd'hui - avec de l'air léger et la grande aile, nous n'avons jamais fait cela auparavant. Nous apprenons à la volée ! Ce qui témoigne de la qualité réelle de cet équipage », a déclaré Robertson.

Des drapeaux canadiens flottaient le long du lac et aussi parmi les milliers de fans qui s'alignaient sur Navy Pier pour les courses du week-end. We CAN Inspire, le mantra de l'équipe, est également bien en vue sur l'aile de l'équipe et proche du cœur des fondateurs de l'équipe et de tous les membres de l'équipe. De même, dans le but d'obtenir la prochaine génération de foils du pays, l'équipe a profité de l'occasion à Chicago pour lancer le programme We CAN Foil le vendredi soir en présence des participants canadiens SailGP Inspire Regatta, des partenaires de l'équipe et des fournisseurs, ainsi que des délégations potentielles de villes hôtes de partout au pays.

Les regards de l'équipe Canada SailGP sont désormais tournés vers le prochain événement SailGP à Plymouth (Royaume-Uni) les 30 et 31 juillet.

Équipe Canada SailGP

Phil Robertson (NZL) Pilote
Chris Draper (GBR) Wing Trimmer
Billy Gooderham (ON) Contrôleur de vol
Georgia Lewin-Lafrance (NS) Copilote/Stratège
Tom Ramshaw (ON) Tacticien
Tim Hornsby (NS) Grinder
Jareese Finch (BC) Grinder
Graeme Sutherland (AB) Réserve – Régleur d’aile
Isabella Bertold (BC) Réserve - Copilote/Stratège
Antonia Lewin-Lafrance (NS) Réserve - Copilote/Stratège
Luke Ramsay (BC) Réserve - Contrôleur de vol
Joe Glanfield (GBR) Entraîneur

Related Articles