22 juin, 2022

CPS-22-11-MarineMammals-400.jpg

Observer les baleines et autres mammifères marins dans leur environnement naturel est passionnant. Cela nous donne l'occasion de mieux apprécier ces magnifiques animaux, mais si nous ne sommes pas prudents, nous risquons de déranger et même de nuire à la faune marine (ou à nous-mêmes).

Il convient de noter que des protections supplémentaires sont en place pour les espèces en voie de disparition. Par exemple, sur la côte de la Colombie-Britannique, les mesures de protection du gouvernement fédéral pour les épaulards résidents du sud, en danger critique d'extinction, sont en vigueur. De plus, le Règlement sur les mammifères marins est en vigueur toute l'année partout au pays. En tant qu'utilisateurs d’embarcations de plaisance, nous sommes tenus de connaître ces réglementations et de les respecter - c'est la loi !

Mesures de protection des épaulards sur la côte de la Colombie-Britannique :

  • Restez à 400 m de tous les épaulards entre Campbell River et juste au nord d'Ucluelet. Restez à 200 m dans toutes les autres eaux du Pacifique canadien.
  • Interdiction de naviguer ou de pêcher dans les zones provisoires du sanctuaire au large de l'île Saturna et de l'île Pender du 1er juin au 30 novembre 2022.
  • Ralentissez à un maximum de 10 nœuds dans les zones de ralentissement saisonnier dans certaines parties du banc Swiftsure du 1erjuin au 30 novembre 2022.
  • Soyez au courant des fermetures de pêche dans les principales zones d'alimentation des épaulards résidents du sud dans une partie du banc Swiftsure, du détroit de Juan de Fuca, du sud des îles Gulf et de l'embouchure du fleuve Fraser.


Les épaulards résidents du sud sont en voie de disparition. Ils ont du mal à trouver suffisamment de nourriture pour manger et sont vulnérables aux contaminants. Le bruit et les perturbations des bateaux interfèrent avec leur chasse pour des proies. Au cours de la dernière année, il y a eu deux décès et un nouveau-né dans la population d'épaulards résidents du sud, portant le total à 74 individus.

Apprenez-en plus et trouvez des cartes de ces mesures de protection à: https://www.canada.ca/southern-resident-killer-whales

Protection des espèces en voie de disparition dans l'estuaire du Saint-Laurent :

  • Restez à 400 m des baleines, des dauphins et des marsouins qui sont en voie de disparition ou menacés en vertu de la Loi sur les espèces en péril, y compris les bélugas et les rorquals bleus.
  • Le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent a des règlements qui s'harmonisent avec le Règlement sur les mammifères marins.


Toutes les autres baleines, dauphins et marsouins :

  • Restez à 100 m de toutes les autres baleines, dauphins et marsouins (sauf s'ils se reposent ou avec un petit, restez alors à 200 m)


N'oubliez pas de toujours faire preuve de prudence en présence de baleines :

  • En plus de ces mesures, les plaisanciers et les pêcheurs sont encouragés à faire attention aux baleines et à suivre les directives volontaires lorsqu'ils sont en présence de baleines et d'autres mammifères marins.


Signaler des infractions ou des incidents impliquant des mammifères marins

  • Signalez toute infraction ou tout incident impliquant des mammifères marins (que vous avez observés ou dans lesquels vous avez été impliqué) à la ligne Observer, consigner, signaler 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 de Pêches et Océans Canada : 1-800-465-4336


Pour en savoir plus sur vos voies navigables locales :

Restez connecté à vos voies navigables locales et apprenez-en plus sur les espèces qui habitent votre région. Sur la côte de la Colombie-Britannique, nous avons plus que des épaulards ! Nous partageons nos eaux avec les baleines à bosse, les baleines grises, les marsouins communs et plus encore.

Vous cherchez un endroit pour commencer? Faites un voyage (virtuel) à travers le Canada pour en savoir plus sur les baleines en péril et pourquoi des eaux calmes sont essentielles à leur survie à https://www.pc.gc.ca/fr/nature/science/especes-species/bruits-sous-marins-underwater-noise

Related Articles